La Chiropraxie est une médecine manuelle, de référence internationale pour les soins du dos et des articulations. C’est la deuxième profession de santé aux Etats-Unis, reconnue dans plus de 45 pays au monde.

Les chiropracteurs sont considérés comme les « dentistes du dos », spécialistes de la prise en charge manuelle des problèmes mécaniques du rachis. Bien évidemment ils interviennent également sur toutes les possibles conséquences organiques consécutives à ces affections mécaniques (maux de tête, désordres gastriques, vertiges…).

Par le biais de manipulations, Le chiropracteur redonne au corps toute sa mobilité et toute sa cohérence.

Définition de la chiropraxie

La chiropraxie a pour objet de détecter, de traiter et de prévenir l’ensemble des troubles mécaniques du squelette, notamment au niveau de la colonne vertébrale et des membres périphériques.

Ces dysfonctionnements se traduisent le plus souvent par des douleurs ou une limitation du mouvement.

La chiropraxie s’appuie sur une conception globale du fonctionnement de l’organisme et des relations existant entre la colonne vertébrale, le système nerveux et certains troubles de la santé. Le but du chiropracteur est donc d’éliminer les douleurs des patients, en redonnant toute sa mobilité à leur corps.

En termes plus techniques, le praticien travaille à la libération des nerfs et au traitement des subluxations vertébrales. Ces dernières sont responsables de troubles musculo-tendineux. Par le biais du blocage de l’influx nerveux qu’elles entraînent, elles provoquent également des troubles organiques.

Les manipulations pratiquées par le chiropracteur au cours d’une consultation, ont donc pour but de libérer ces blocages, de permettre au patient de sortir soulagé et de bénéficier d’une meilleure mobilité.

Le saviez-vous ? : la chiropratique et la chiropraxie sont deux mots qui désignent la même chose. Ces deux termes désignent une activité visant à prodiguer des soins et des manipulations visant à préserver l’appareil locomoteur de chaque patient.

Comment se déroule une séance de chiropraxie ?

Elle repose essentiellement sur les actes de manipulation et mobilisation vertébrale et/ou articulaire (appelées manœuvres d’ajustement), sur des étirements et des massages musculaires ainsi que sur des techniques d’instrumentation (outils différents des mains : table de traction douce, appareils de physiothérapie, strapping…).

La chiropraxie est donc une réponse naturelle, sans médicaments, préventive autant que curative. C’est toute la chaîne cinématique du corps du patient qui est remise en état.

A noter : il n’est pas nécessaire d’attendre l’apparition de douleurs pour consulter un chiropracteur. La chiropratique est également applicable en prévention, surtout si le corps du patient est très sollicité (professionnellement ou à titre de pratiques sportives intenses).

Qui est votre chiropracteur ?

En France, à l’heure actuelle, il n’existe que des praticiens en exercice ayant effectué un cursus de 5500 heures de formation réparti sur 6 années d’études dans des écoles spécialisées. Tous sont détenteurs d’un numéro ADELI inscrits sur une liste consultatble auprès de chaque ARS régionale.

La réglementation relative à l’exercice de la chiropraxie

La chiropraxie est une profession réglementée par le Ministère de la Santé. Chaque chiropracteur se doit d’être enregistré à l’Ars de sa région (possède un numéro ADELI) et a souscrit à une Responsabilité Civile Professionnelle (Rcp) de type médicale.

La pratique de la Chiropraxie est encadrée par des décrets officiels depuis 2011.

Quelles sont les limites de la chiropraxie ?

  • Interdiction de pratiquer des manipulations du crâne, de la face et du rachis chez le nourrisson de moins de six mois ou nécessiteront un diagnostic établi par un médecin attestant l’absence de contre-indication médicale à la chiropraxie.
  • Ne pas se substituer au soin de pathologies nécessitant des interventions médicales poussées, notamment l’usage de médicaments ou l’intervention chirurgicale

Autorisations relatives à la pratique de la chiropraxie

  • Les chiropracteurs ont désormais une pratique réglementée et peuvent être consultés en première intention.
  • -Ce sont les seuls thérapeutes non-médecins autorisés à prodiguer des actes de manipulation des cervicales.
  • -Les seuls avec les médecins aussi à pouvoir utiliser des instruments/outils en plus de leurs mains (table de traction, percussion douce, appareil massothérapie, bandes de contention).

Quelle est la différence entre un chiropracteur et un ostéopathe ?

Il faut considérer la définition de chacune de ces activités pour comprendre leur différence.

La chiropraxie

Le chiropracteur concentre son action essentiellement sur la colonne vertébrale, les articulations, et à moindre échelle des muscles. Il soulage les douleurs par le biais de mouvements qui permettent de structurer et de remettre en ordre l’ensemble du corps.

Certains problèmes de santé (douleurs chroniques, migraines, etc.) sont dus à des causes articulaires, voire musculo-squelettiques. La chiropraxie permet d’intervenir à ce niveau-là.

L’ostéopathie

L’ostéopathe se charge de rétablir l’équilibre au niveau des articulations et de tous les membres. Il traite également les muscles, mais à la différence du chiropracteur, il peut également traiter et soulager les organes.

Certaines fonctions du corps (non-motrices : respiration, etc.) peuvent être améliorées par le biais de l’ostéopathie.

Plus simplement, la chiropractie se focalise sur les fonctions motrices, tandis que l’ostéopathie permet d’intervenir sur l’ensemble du corps.

Connexion plateforme BOS